Nettoyage d’un disque dur (méthode générique)

Vous avez sûrement entendu dire qu’il fallait nettoyer le disque dur lorsque votre ordinateur rame. Il existe de nombreux logiciels destinés à cet usage, par exemple CCleaner ou System Ninja. Ces logiciels ont malheureusement qu’un effet temporaire car, au bout d’un certain temps, l’ordinateur de remet à ramer jusqu’au nettoyage suivant. Parfois le nettoyage logiciel est même sans effet.

Pour remédier ce problème, je vous propose une méthode efficace sur les vieux disques : le nettoyage matériel. Diablement plus efficace, il fonctionne avec n’importe quel système. En contre partie, il est plus délicat à effectuer car il existe un risque de faire sauter la garantie. Nous verrons plus tard comment prendre soin à préserver la garantie et à laisser le disque comme neuf après l’opération.

Si cette opération vous fait peur et que vous craignez pour vos données, laissez le jeune prodige en informatique de la famille la réaliser pour vous.

Le sujet du nettoyage est un vieux disque IDE de 160 Go sur lequel se trouve un Windows™ XP® donnant l’impression d'être le seul laron à ramer dans la galère. Et une galère dans laquelle se trouve un seul rameur n’avance pas vite, surtout lorsqu’elle tourne en rond.

Voilà le disque et les vis que l’on va devoir ôter.

Disque dur IDE

Voici le disque pendant que la partie métallique du dessus est en train d'être désolidarisée du corps suite au dévissage des 6 vis.

Extraction de la partie supérieure

J’ai précédemment abordé le sujet de la garantie. Pour ne pas faire sauter la garantie sur le disque, une attention tout particulière doit être porté à l’autocollant « warranty void if removed » qui ne doit pas être pas endommagé. Vous pouvez remarquer que j’ai pris soin de l’autocollant même en sachant que le vieux disque n’est plus sous garantie.

Une septième vis s’est malheureusement cachée sous l'étiquette ‑‑‑ son emplacement est pointé par le tournevis. Cette ruse du constructeur a causé la pliure du couvercle avant même que je me rende compte de l’existence de la vis, ceci malgré la douceur utilisée lors de l’opération.

Petit dommage

Le problème n’est pas grave malgré l’air piteux que prend le Samsung ; les disques sud-coréens en font toujours trop.

On redresse le couvercle avec les doigts pour qu’il retrouve sa forme initiale. Les petits défauts esthétiques résiduels seront corrigés plus tard.

redressement du couvercle

Voilà enfin sous nos yeux le responsable de nos soucis et des ralentissements du système. Malgré une évidente propreté pour l'œil inexpérimenté, ce disque dur nécessite un sérieux nettoyage.

le responsable de nos soucis et des ralentissements

Pour ce faire, j’ai choisi une peau de chamois^1 et du liquide vitres écologique. Ce liquide ayant la particularité de ne pas laisser de trace en séchant, il est particulièrement adapté à la tache délicate que constitue le nettoyage des plateaux d’un disque dur ; l'étiquette corrobore cette théorie en arborant un « ne laisse pas de traces » écrit en italique. Quant au choix d’un liquide vitres écologique, le résultat doit être identique avec un liquide vitres polluant^2.

L'ingrédient miracle

Une fois l’opération de nettoyage effectuée, on remonte l’ensemble puis on corrige la rectitude du couvercle en tapant légèrement dessus avec un maillet et une cale. Cette étape de remise en forme du capot est rendue nécessaire à cause de la vis cachée traîtresse. En temps normal il suffit de remettre les vis et de les serrer.

Petites rectifications esthétiques

Le disque a été nettoyé et remonté ; Un soin tout particulier a même été apporté à son esthétique. Il est désormais fin prêt à retourner dans la machine et à remettre Windows™ XP® dans une galère bien plus rapide.

ready to roll

L’informatique est un domaine couvrant une multitude de sujet. Vous saviez que vous pouviez jouer, regarder des vidéos, aller sur Facebook™, voire effectuer quelques tâches productives de temps à autres, mais vous ignoriez sûrement que vous pourriez être amené à effectuer de la tôlerie. Dans un prochain tutoriel, j’aborderai peut-être la bourrellerie avec un tressage spécifique de nappes SATA permettant de gagner 5 pBytes par seconde sur les transferts disques ou l’art de faire des napperons à partir de nappes IDE surnuméraires.

Autres sources d’information sur Google : nettoyage disque dur.